Pensée d’outre monde

Je ne suis qu’une poussière venue effleurer la terre
Le souffle balayant les feuilles mortes d’un cimetière

L’éphémère dans l’infini,
j’en oublie qui je suis,
quel est monde,
quelle est ma patrie ?

Je suis partie pour revenir telle la feuille d’un arbre avant de mourir
L’unité dans la diversité à nous de le découvrir Continue reading Pensée d’outre monde

It’s nothing

 

 Artwork made by Nolwenn

Je suis libre, je porte en moi l’amour universel
Je le trouve dans le silence de mes pensées
Mes pensées,
Elle ne m’appartiennent pas,
elles viennent et elles repartent
viennent et repartent
Je peux les regarder mais je ne les attrape pas, je les laisse repartir comme elle sont venues.
Je suis l’infinie
Mon corps est à la merci du temps
Ma conscience suprême n’a pas d’âge
Je suis l’éternel
Je suis tout et rien
Je suis le nombre Zéro
Je suis le vide que je remplis de lumière
Je suis la vérité

iXe

L’homme aux mille masques

Dans l’ombre de mes masques, je me cache pour plaire,
à la lumière de ceux-ci , je me travesti pour être ce dont ils ont envie.

Il y en a pour chaque situation, destinés à rechercher de l’affection,
surtout ne pas ressentir d’exclusion.

Il faut que tout le monde m’aime, à part moi même.

Je suis cet illustre inconnu qui mène une vie emplie de confusion,
ma vraie nature m’est méconnue. Continue reading L’homme aux mille masques

Chronos et le sablier

Le temps, les heures, les minutes, les secondes,
si précieuses aux yeux des êtres peuplant cette société.
Une montre au poignet leur indiquant qu’ils n’ont guère le temps ou très peu.
Les tic-tac de l’aiguille, on remplacé les battements de leur pouls.
Les grains de sable s’agitent au grès du sablier qu’on retourne.

Chronos règne en maître sur la 4ième dimension,
ricanant en regardant du haut de son horloge astral, l’humain,
esclave de ses fractions de secondes qui s’écoulent.
Oubliant que l’étoile qui scintille au loin dans la nuit noire, c’est éteinte voilà des années lumière.

Il mesure le temps dans l’espace matériel.

” Ce qui est arrivé, est passé.
Ce qui adviendra est l’avenir.
Maintenant c’est le présent.”

Pensez – y !

Comment défile le temps quand on est heureux, entouré de personnes qu’on chérie ; faisant une activité qui nous prodige du bien – être ?
Il nous semble, qu’il déferle à une allure qui nous est inconnue, qu’on ne saurait jauger.
Ainsi, quand on est confronté à une tâche qui nous déplaît ; quand on patiente, qu’on s’ennuie, on a beau regarder l’heure toutes les 5minutes, il semble que le temps se joue de nous !
Il se fout de nous !

Chronos le magicien de la destinée,
sorcier de l’ espace temps, s’amuse a nous faire ses tours de passe – passe,
retenant du bout de son index cosmique, les minutes qu’on aimerait tant voire passer.

Il y a le temps et le temps.
La nature a le siens, il est immuable, il peut s’avérer que celui – ci change un temps sois peu selon ses besoins et selon les conditions.
Voyez l’embryon qui mets 9mois à devenir enfant.
Nous pouvons connaître le moment de sa venu au monde mais pouvons nous également prédire quand ce dernier quittera son corps ?
Non, alors à quoi cela sert-il de courir après le temps ?

Comment mesurons nous le temps dans notre esprit ?
Agit – il de la même manière que dans notre vie ?
Il arrive par moment dans notre conscience de trop s’éloigner du présent,
on se colle dans le passé comme une photo qu’on retrouve bruni par les années dans un album, on ruminent en ressassant ce qui a été fait.
On se demande même comment serait notre vie aujourd’hui si on avait agit différemment.
Souvent on pense au futur, on projette nos attentes, sans boule de cristal, tout le monde y va de ses propres prédictions.
Y-a-t-il dans cet espace un cadran, nous indiquant quand il faut arrêter de penser pour aller travailler ou manger ?

La conscience n’a pas d’heure, elle ne se prend pas le temps, elle ne connaît pas de temps.
Elle connaît uniquement le son du réveil pour l’éveil.
Alors…….

(R)ÉVEILLONS NOUS

Je suis Chronos, maître du temps
Je jongle avec les heures et les minutes
Je suis hier, demain, aujourd’hui
L’espace temps est ma boussole
L’est le passé
L’ouest l’avenir
Le nord est mon corps
Le sud mon âme
Je voyage dans les confins de l’histoire
Sans barrières, ni frontières
Le temps est à ma merci
J’ai foulé toute les contrées, tout les pays
Je suis l’univers
Je suis celui qui naquit de
L’INFINI

– iXe-